Chute des cours, chute des plus-values …



Le Monde

Extraits d’Article du monde.fr du 21 mars 2008.

Si la crise des subprimes, ces crédits immobiliers à risque distribués aux Etats-Unis, n’affecte pas visiblement les profits du CAC40, elle a en revanche un effet net sur leurs cours de Bourse. Depuis le mois de juin 2007 et le début de la crise, l’indice phare parisien a chuté de 20,36 %.

« Pour les patrons du CAC 40, cela signifie qu’une partie de leur fortune promise part en fumée. Selon le cabinet Proxinvest, leur rémunération annuelle vient pour moitié de l’attribution de stock-options. Ces instruments financiers leur permettent d’acheter, dans un délai de deux ou trois ans, une action à un prix fixé au préalable. Une opération qu’ils ont intérêt à faire si, à l’échéance, le cours de Bourse est supérieur à ce prix. »

(…)

« Du fait de la chute du marché, la plus-value potentielle a fondu à 183 millions d’euros au 19 mars. Ce sont donc 367 millions qui ont été rayés de leurs futures fiches de paie.

Bernard Arnault, le patron du groupe de luxe LVMH, perd ainsi plus de la moitié de ses gains, qui restent estimés à 38,7 millions d’euros. »

 (…)

« Les patrons connaissent très bien la règle du jeu », indique Diane Segalen, du cabinet de chasseur de têtes CT Part ners. Pour Emmanuel du Boullay, cofondateur de l’Institut français des administrateurs, cet aléa pourrait se révéler vertueux. Il inciterait les dirigeants à privilégier d’autres outils comme les actions gratuites, dont le gain est certain, mais aussi plus « raisonnable » lorsque les cours de Bourse progressent. »

L’article complet sur lemonde.fr

Bonne journée

A propos Joptimiz.com

Nous avons créé ce blog sur l'épargne salariale et sa fiscalité en 2006. Nous sommes 4 fiscalistes d'entreprise. Nous avons également créé une plateforme d'assistance fiscale en ligne en 2006 ... www.joptimiz.com
Ce contenu a été publié dans Stockpress. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.