Vous avez reçu des actions gratuites ?

Contrairement aux stock-options, qui permettent aux salariés d’une société d’acheter des titres de cette société à un prix préférentiel fixé le jour où l’option leur est offerte, et qui de ce fait ne garantissent pas la réalisation d’un gain (cas ou le cours des titres chute sous le prix d’acquisition fixé), les attributions d’actions gratuites offrent la garantie d’un gain certain au salarié ou au mandataire qui n’a rien à débourser.


L’imposition des bénéficiaires est reportée au jour de la revente des actions, qui ne peut intervenir qu’à l’expiration d’une période d’indisponibilité de 4 ans minimum.


Quelle est la fiscalité :


·           le gain d’acquisition correspondant à la valeur des actions est imposé au taux de 30 % ou, sur option du bénéficiaire, au barème de l’IR dans la catégorie des traitements et salaires (dans les deux cas, s’ajoutent les prélèvements sociaux au taux de 11 %) ;


·           la plus-value de cession des actions gratuites, qui est égale à la différence entre leur prix de cession et leur valeur au jour de l’attribution définitive, est soumise au taux de 16 % (majoré des prélèvements sociaux de 11 %).


Attention : pour bénéficier de ces modalités d’imposition de la plus-value d’acquisition, les actionnaires doivent s’engager à conserver les titres pendant 2 ans minimum (donc deux périodes : une période d’acquisition et une période de conservation).


La loi du 30 décembre 2006 pour le développement de la participation a de plus amélioré le système en :

         donnant la possibilité d’affecter les actions à un PEE à l’expiration de la période d’acquisition dans la  limite de 7,5% du Pass (soit 2413,80 euros en 2007) par salarié sous certaines conditions (élargissement des actions a tous les salariés, …) ;

         éclaircissant les opérations d’échange à caractère intercalaire résultant de fusion, d’Offre Publique d’Echange par exemple.


Attention petit rappel : lors de la période d’acquisition, l’attributaire n’est pas propriétaire et donc n’est pas actionnaire (pas à inclure dans sa déclaration ISF, ne perçoit pas les dividendes …).

En cas de décès pendant la période d’attribution, les héritiers peuvent demander l’attribution des actions dans un délai de 6 mois à compter du décès. En cas de licenciement ou de mise à la retraite, les droits sont perdus.
Pendant la période de conservation, l’attributaire devient propriétaire. Pour bénéficier d’une fiscalité allégée, le détenteur doit les conserver pendant 2 ans au minimum.

Bon week end

Une question fiscale sur vos stock-options ? J’ai une question 

Retrouvez vos dossiers Stock-options par société sur : Dossiers stock-option

A propos Joptimiz.com

Nous avons créé ce blog sur l'épargne salariale et sa fiscalité en 2006. Nous sommes 4 fiscalistes d'entreprise. Nous avons également créé une plateforme d'assistance fiscale en ligne en 2006 ... www.joptimiz.com
Ce contenu a été publié dans Stocktax. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.