Levée de stock-options et succession …

La levée de l’option correspond à la décision du salarié d’exercer son option d’achat.

Dans le cas particulier du décès du bénéficiaire, les héritiers disposent de 6 mois à compter du décès pour transformer les stock-options en actions. Ce délai de 6 mois pour lever les options après le décès du bénéficiaire s’applique même si les héritiers étaient mineurs lors du décès et que les sociétés émettrices des options ne leur avaient pas indiqué l’existence de ces supports dans le patrimoine du défunt.

Attention, s’ils ne le font pas, les stock-options disparaissent …

Et l’impôt ? pour les titres issus de stock-options attribuées depuis le 20 juin 2007, le décès, n’exonère plus le gain de levée des options correspondantes comme c’était le cas auparavant. En revanche, demeure exonérée d’IR la différence entre la valeur au jour de la levée et la valeur au jour de la mutation à titre gratuit.

Une question fiscale ? la réponse ici …

 

Publié dans Déclaration, Stocktax | Commentaires fermés sur Levée de stock-options et succession …

La fiscalité 2018 sur les dividendes

Depuis le 1er janvier 2018, les dividendes et produits assimilés issus des distributions sont soumis obligatoirement au prélèvement forfaitaire unique (PFU) au taux de 12,8% auquel s’ajoutent les prélèvements sociaux au taux de 17,2%, soit une taxation globale de 30%.

Cependant, il est possible d’opter pour l’imposition selon le barème progressif de l’impôt sur le revenu. Dans ce cas, l’option est globale et concerne l’ensemble des revenus et plus-values de l’année. Ainsi, en cas d’option, les dividendes et produits assimilés issus des distributions sont soumis au barème progressif de l’IR, après un abattement de 40 % (non applicable en matière d’imposition aux prélèvements sociaux)

Dans tous les cas, les dividendes et produits assimilés font l’objet d’un prélèvement forfaitaire non libératoire. Le taux de ce prélèvement est fixé à 12,8% dont peuvent s’exonérer les contribuables dont le revenu fiscal de référence n’excède pas une certaine limite .

Les contributions et prélèvements sociaux sont prélevés par l’établissement payeur des revenus établi en France, dans les 15 premiers jours du mois suivant celui au cours duquel le contribuable a perçu le revenu, à l’appui d’une déclaration conforme au modèle délivré par l’administration (2777 ou 2777-D selon le cas ).

Si les dividendes sont soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu, une partie de la CSG à hauteur de 6,8% est déductible du revenu imposable de l’année de son paiement, c’est-à-dire de l’année de déclaration desdits dividendes . En revanche, si les dividendes sont soumis au PFU, aucune fraction de la CSG ne sera déductible.

La fraction de CSG déductible qui ne pourrait s’imputer, en totalité ou partiellement, sur le revenu global ne peut en aucun cas être reportée sur les revenus des années ultérieures ou donner lieu à remboursement.

Publié dans Action gratuite, BSA, BSPCE, Stocktax | Commentaires fermés sur La fiscalité 2018 sur les dividendes

Le guide des stock-options, actions gratuites, BSPCE pour 2018

Nous avons tenté au travers de ce guide de vous apporter les réponses aux questions que vous pourriez vous poser quant à vos stock-options et actions gratuites.

Nous avons réalisé un dossier d’une cinquantaine de pages (format pdf) récapitulant l’ensemble des caractéristiques de vos plans de stock-options et actions gratuites quelle que soit l’année d’attribution de vos options.

Une partie est consacrée à l’optimisation de l’impôt.

Ce dossier reprend également les évolutions réglementaires du 21 août 2007 et des lois de finances jusqu’à celle de 20178.

Ce guide est une nouveauté de Joptimiz.com !

Le prix de ce guide complet : 19 euros

guide%20so%20logo

Publié dans Action gratuite, BSA, BSPCE, Stock ISF, StockExpat | Commentaires fermés sur Le guide des stock-options, actions gratuites, BSPCE pour 2018

Rappel de la fiscalité de la plus value de cession …

Depuis le 1er janvier 2018, les plus-values de cession de valeurs mobilières sont imposées au prélèvement forfaitaire unique (PFU) au taux de 12,8% auquel s’ajoutent les prélèvements sociaux au taux de 17,2%, soit une taxation globale de 30%.

Cela concerne naturellement stock-options et actions gratuites.

Cependant, il est possible d’opter pour l’imposition selon le barème progressif de l’impôt sur le revenu. Dans ce cas, l’option est globale et concerne l’ensemble des revenus et plus-values de l’année.

La loi de finances pour 2018 a également supprimé les abattements pour durée de détention. Cependant, une clause de sauvegarde a maintenu l’abattement de droit commun et l’abattement renforcé dans certains cas. De plus, un nouveau dispositif d’abattement fixe de 500 000 euros au profit des dirigeants prenant leur retraite a été créé afin de se substituer au dispositif qui a pris fin le 31 décembre 2017.

Publié dans Action gratuite, Stocktax | Commentaires fermés sur Rappel de la fiscalité de la plus value de cession …

c’est quoi la contribution exceptionnelle sur les hauts revenus ?

La plus-value de cession est en effet susceptible d’être taxée à la contribution exceptionnelle sur les hauts revenus instaurée par la loi de finances pour 2012.

Cette contribution est égale à :

  • 3% lorsque le revenu fiscal de référence (RFR) de l’année d’imposition est supérieur à 250.000 € pour un célibataire ou 500.000 € pour un couple soumis à une imposition commune,
  • 4% lorsque le RFR de l’année d’imposition est supérieur à 500.000 € pour un célibataire ou 1.000.000 € pour un couple soumis à une imposition commune.

Elle est assise sur le revenu fiscal de référence du foyer fiscal, lui-même composé par les revenus professionnels, revenus de capitaux, plus-value, notamment plus-values sur valeurs mobilières et droits sociaux sans application des abattements .

Publié dans Action gratuite, BSA, BSPCE, Stocktax | Commentaires fermés sur c’est quoi la contribution exceptionnelle sur les hauts revenus ?

La retenue à la source sur les stock-options en cas d’expatriation

Afin de sécuriser la déclaration et le paiement de l’impôt sur le revenu (IR) dû par les personnes qui ne sont pas fiscalement domiciliées en France, les gains de source française provenant de dispositifs d’actionnariat salarié et autres avantages salariaux résultant, pour les salariés et dirigeants, de l’attribution de titres à des conditions préférentielles (plans de stock-options attribués à compter du 20 juin 2007, actions gratuites, BSPCE et autres dispositifs assimilés), sont soumis, depuis le 1er avril 2011, à une retenue à la source.

Pour les stock-options, la retenue à la source sur la plus value d’acquisition :

Entre le 20.06.2007
et le 28.09.2012

Imposition dans la catégorie des plus-values mobilières

Retenue à la source non libératoire au taux de :

30 % jusqu’à 152 500 €, et 41 % au-delà ;

en cas délai de portage supplémentaire de 2 ans : 18 % jusqu’à 152 500 €, 30 % au-delà

Depuis le 28.09.2012

Imposition dans la catégorie des traitements et salaires

Barème progressif de la retenue à la source applicable aux salaires libératoire partiellement

 

Publié dans StockExpat | Commentaires fermés sur La retenue à la source sur les stock-options en cas d’expatriation

Nous vous souhaitons de très belles vacances !

Toute l’équipe de Joptimiz.com vous souhaite de belles vacances !

Nous nous retrouverons début Août !

A bientôt …

Toujours disponibles pendant notre absence :

 

 

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Nous vous souhaitons de très belles vacances !

La loi PACTE prévoit des mesures pour l’actionnariat salarié

Le texte du projet de loi PACTE a été présenté en Conseil des ministres le 18 juin dernier. Il prévoit plusieurs mesures touchant notamment l’épargne retraite et professionnelle, l’actionnariat salarié, destinées à améliorer le développement et le financement des entreprises.

Le texte permettrait en effet aux entreprises d’abonder unilatéralement (c’est-à-dire en l’absence tout versement préalable du salarié) un support d’investissement en actionnariat salarié dans un PEE. En contrepartie, les sommes seraient bloquées pendant 5 ans. Cette faculté serait offerte sous réserve que l’attribution soit uniforme et réalisée dans la limite d’un plafond annuel fixé par décret. L’abondement de l’employeur bénéficierait d’une réduction du forfait social de 20 % à 10 %.

Les règles en matière d’actionnariat salarié seraient, de surcroît, assouplies pour les sociétés par actions simplifiées. Elles pourraient être autorisées à faire des offres à leurs salariés au-delà de 150 personnes et sans contrainte d’un montant minimal de 100 000 euros €.

http://www.assemblee-nationale.fr/15/pdf/projets/pl1088.pdf

Publié dans Action gratuite, Mandataires, StockRH, Stocktax, Stockworld | Commentaires fermés sur La loi PACTE prévoit des mesures pour l’actionnariat salarié

Le guide des stock-options, actions gratuites, BSPCE … 2018 !

Nous avons tenté au travers de ce guide de vous apporter les réponses aux questions que vous pourriez vous poser quant à vos stock-options et actions gratuites.

Nous avons réalisé un dossier d’une cinquantaine de pages (format pdf) récapitulant l’ensemble des caractéristiques de vos plans de stock-options et actions gratuites quelle que soit l’année d’attribution de vos options.

Une partie est consacrée à l’optimisation de l’impôt.

Ce dossier reprend également les évolutions réglementaires du 21 août 2007 et des lois de finances jusqu’à celle de 20178.

Ce guide est une nouveauté de Joptimiz.com !

Le prix de ce guide complet : 19 euros

guide%20so%20logo

Publié dans Action gratuite, BSA, BSPCE | Commentaires fermés sur Le guide des stock-options, actions gratuites, BSPCE … 2018 !

L’imposition de la plus-value de change

Un gain de change est une évolution favorable de la valeur d’une devise par rapport à une autre dans le cadre d’une opération international et qui permet à un des acteurs d’en retirer un bénéfice.

Cela peut être le cas si vos actions sont étrangères (issues d’actions gratuites ou de stock-options).

La plus-value ou la moins-value sur cession de titres en bourse par exemple se déterminent par différence entre :

•  le prix de cession,

•  et le prix d’acquisition.

Le prix de cession s’entend du cours de bourse auquel la transaction a été conclue. Lorsque l’opération est exécutée sur un marché hors zone euro, le cours en devise étrangère doit être converti en un prix en euros par application du cours de change du jour de la transaction.

La plus-value taxable contiendra donc une partie due au gain de change.

Publié dans Action gratuite, Stocktax, Stockwealth | Commentaires fermés sur L’imposition de la plus-value de change