Une analyse juste des rémunérations des patrons

 

Enfin une analyse relativement juste des rémunérations (exactes) des patrons (sur le blog de challenges). 

« La publication jeudi dernier du palmarès annuel des revenus des patrons par L’Expansion a engendré de multiples réactions. Et pas toujours à bon escient.  

Par exemple, ce commentaire de Christine Lagarde qui a estimé « scandaleux » que la rémunération des patrons soit déconnectée de l’évolution des profits des entreprises. On ne peut qu’être d’accord sur le fond, sauf que ce n’est pas le propos de L’Expansion : le classement de notre confrère ajoute les salaires 2007 et les options levées la même année.

Et obtient avec Pierre Verluca de Vallourec, Gérard Mestrallet de Suez et Xavier Huillard de Vinci un trio qui a touché entre 18 et 13 millions d’euros.
Mais pourquoi se retrouvent-ils en si bonne position ? Tout simplement parce que tous trois ont décidé l’an dernier de taper dans leurs réserves de stock-options des années antérieures.

Une décision personnelle, et qui n’a rien à voir, ni avec la performance de l’entreprise – pardon Madame Lagarde – et encore moins avec la rémunération qui leur a été accordée l’année passée. Alors quels ont été les patrons effectivement les mieux payés ? Si l’on s’en tient au seul salaire, fixe et variable, le trio est de tête de 2007 est formé de Bernard Arnault de LVMH et Jean-Paul Agon, de L’Oréal

(…) 

Si l’on ajoute les stock-options, ce qui est parfaitement légitime dès lors qu’on parle de rémunération, les choses se compliquent. Il faut en effet prendre en compte, non pas celles qui ont été levées en 2007 – encore une fois, il s’agit là d’une décision personnelle et pas d’entreprise -, mais celles qui ont été attribués par les conseils d’administration en 2007.

Seul problème : par définition, elles ne peuvent être valorisées exactement, parce que c’est un avantage qui ne sera monétisé que plus tard. Pourtant, à l’instar de ce qui se fait outre-Atlantique, le Medef et l’Afep se sont mis d’accord pour que cette année, pour la première fois, les entreprises évaluent cette rémunération différée selon un modèle mathématique reconnu, le modèle Black & Sholes. «  

En savoir plus : challenges.fr

Bonne soirée

A propos L'équipe StockBlog

Je fais partie du monde secret des stock-holders. Je travaille depuis maintenant 12 ans dans la même compagnie en tant que fiscaliste. Cela fait maintenant 6 ans que j'ai des Stock-options et actions gratuites.
Ce contenu a été publié dans Stockworld. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Warning: Division by zero in /homepages/42/d176824194/htdocs/app186121019/wp-includes/comment-template.php on line 1382

Laisser un commentaire