2ème portrait : Maurice Lévy de chez Publicis

 

Notre deuxième portrait de grands patrons est celui de Maurice Lévy, Président du Directoire de Publicis.  

  • Ses phrases :

« supprimer les stock-options n’a aucun sens. Il faut avoir un système de rémunération compétitif sinon nos managers partiront ailleurs » : cité dans le Parisien en juin 2006

« Il est imprudent de condamner Noël Forgeard avant de connaître tous les tenants et les aboutissants de l’histoire » : le 26 juin 06 dans le Parisien

  • Sa biographie :

(extraite de http://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_L%C3%A9vy_%28publicitaire%29 ) :

Maurice Lévy, né le 18 février 1942 à Oujda au Maroc, est un homme d’affaires français et un magnat de la publicité. Il est actuellement le PDG de Publicis Groupe.
Arrivé dans le groupe Publicis en 1971 pour y diriger l’informatique (il a une formation d’informaticien), il met vite toutes les données du groupe sur bande magnétique. Un incendie va décider de son destin. Il sauve toutes les bandes et donc Publicis. Huit jours plus tard le groupe marche à plein régime. Le président, Marcel Bleustein-Blanchet le remarque et fait de lui son dauphin. Depuis la mort de Marcel Bleustein-Blanchet, il dirige le groupe d’une main de fer et grâce a un projet d’implantations agressif il a hissé l’entreprise familiale au 4e rang mondial du secteur de la publicité et des communications.
Maurice Lévy est souvent dépeint comme une éminence grise. Membre du conseil de la fondation du Forum économique mondial. Homme d’influence et de pouvoir, au look de banquier de la City, Maurice Lévy est une des personnalités les plus influentes de Paris.
Mr Lévy patronne chaque année l’organisation du forum mondial à Davos.

Question salaire, il se monte à environ 3 millions d’euros avec une partie fixe qui tourne autour de 800.000 euros. Il existe un comité de rémunération composé de 3 membres et d’un expert permanent.

  • Ses stock-options :  

Mr Lévy détiendrait au global, environ 4,6 millions d’actions.

1,6 millions d’actions peuvent être acquises par levée d’options à un cours moyen de 25.89 euros. On estime que sa plus value potentielle sur ses stock-options s’élèverait  à 7 millions d’euros. Le comité de rémunération propose au conseil de surveillance le montant des stocks-options à attribuer. Le prix de souscription est proposé sans décote. En savoir plus : http://www.amf-france.org/DocDoif/txtint/RAPOSTPdf/2007/2007-025500.pdf

  • Son point de vue concernant les stock-options :   

Il est naturellement pour ce type de rémunération comme il l’a souvent clamé.
 
A bientôt pour notre prochain portrait. 

Retrouvez vos dossiers Stock-options par société sur : Dossiers stock-option

Une question fiscale sur vos stock-options ? J’ai une question 

 

 

A propos Joptimiz.com

Nous avons créé ce blog sur l'épargne salariale et sa fiscalité en 2006. Nous sommes 4 fiscalistes d'entreprise. Nous avons également créé une plateforme d'assistance fiscale en ligne en 2006 ... www.joptimiz.com
Ce contenu a été publié dans Stockworld. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à 2ème portrait : Maurice Lévy de chez Publicis

  1. Lemand dit :

    c’est pas mal vos portraits
    mais desesperant en même temps
    vu les sommes en jeu !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.