Il existe un paradis pour les stockholders … Singapour

 

En effet, les détenteurs de stock-options résidents à Singapour peuvent être heureux :

ils bénéficient d’un impôt faible sur la plus value d’acquisition et… nul sur celle de la cession !

Que demander de plus ?

L’imposition se réalise au moment de l’exercice de l’option. La plus-value est alors taxable au barème progressif au maximum de 20% (à comparer au notre de 40% !). En plus, aucune charge sociale n’est due.

Lors de la cession, les plus values de cession ne sont pas imposables de par la législation de Singapour.

Seuls petits bémols (il en faut un, enfin deux), la législation est souvent modifiée ce qui peut rendre le système un peu précaire. De plus, en cas d’expatriation, le cas transfontalier des stock-options peut s’avérer complexe si les stock-options ont été reçues alors que vous étiez résident de Singapour et que vous reveniez en France. Il est alors difficile de définir l’état d’imposition de la plus-value (du moins celle d’acquisition).

A bientôt

A propos Joptimiz.com

Nous avons créé ce blog sur l'épargne salariale et sa fiscalité en 2006. Nous sommes 4 fiscalistes d'entreprise. Nous avons également créé une plateforme d'assistance fiscale en ligne en 2006 ... www.joptimiz.com
Ce contenu a été publié dans StockExpat, Stocktax. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.